Le poulet, une source de protéines de bonne qualité peu calorique

La viande de poulet présente une qualité nutritionnelle intéressante puisqu’elle est riche en protéines de bonne qualité, a une faible teneur en matières grasses et un bon profil lipidique, et une teneur en fer héminique non négligeable.

Des protéines de bonne qualité

Nous avons besoin de protéines tous les jours puisqu’elles participent à de très nombreuses fonctions dans l’organisme. Elles procurent notamment des acides aminés essentiels (qui ne sont pas produits par le corps et doivent être fournis par l’alimentation) indispensables à la croissance, au développement et au maintien de la masse musculaire.

Le poulet est une excellente source de protéines : elles sont très bien absorbées par l’organisme et lui apportent tous les acides aminés essentiels.

100 g de poulet = en moyenne 25 g de protéines

La même quantité de protéines que pour 100 g de steak grillé de bœuf

Sans la peau pour ceux qui veulent limiter les graisses

Le chair de poulet possède une faible teneur en graisse :  environ 4 g de lipides pour 100 g. Ce taux est 3 à 5 fois plus bas comparativement à la plupart des morceaux de viande rouge. Ces lipides sont majoritairement des acides gras insaturés, qualifiés de bonnes graisses pour la santé cardiovasculaire.

Le filet, appelé aussi « le blanc », est le morceau le plus pauvre en graisse (1,3 g par 100g), une cuisse en contient un peu plus (6,2 g par 100 g). Cette quantité de graisse augmente lorsque l’on consomme le poulet avec sa peau :

100 g de cuisse de poulet (viande + peau) = 10 g de graisses

100 g d’aile de poulet (viande + peau) = 16 g de graisses

Occasionnellement, on peut s’autoriser à manger la peau d’un bon poulet rôti, mais cela ne doit pas devenir une habitude… Au quotidien, il est préférable de ne pas consommer la peau du poulet !

Une bonne source de minéraux et vitamines

Le viande de poulet fournit à votre corps une quantité importante de phosphore et sélénium, mais aussi du fer et du zinc. Comparée à la viande de bœuf, celle du poulet contient moins de zinc et fer, mais ce dernier est sous forme de fer héminique plus facilement assimilable que le fer non-héminique contenus dans les aliments d’origine végétale.

La viande de poulet est une bonne source de vitamines du groupe B : il est particulièrement riche en vitamine B3 et en vitamine B6.

Le mode de préparation du poulet peut bien évidemment faire varier fortement la valeur nutritionnelle : du poulet pané et frit absorbera bien évidemment beaucoup de graisses.

Un shawarma de poulet : une façon originale de manger du poulet !

Suivez ma recette…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s