Cuite ou crue la tomate ?

Fibres, minéraux, vitamines… les avantages nutritionnels de la tomate sont nombreux, mais la tomate se distingue des autres fruits et légumes par sa forte teneur en lycopène.

Le lycopène, c’est le pigment qui donne à la tomate sa belle couleur rouge.

Le lycopène est un antioxydant très puissant ! Il permet donc de lutter efficacement contre les radicaux libres présent dans l’organisme.

Petit zoom sur les radicaux libres… Ce sont des substances générées au cours du fonctionnement normal de l’organisme pour protéger les cellules d’agressions extérieures (pollution, état de stress, fumée de cigarette, exposition prolongée au soleil…). Le problème, c’est que lorsque les radicaux libres sont en excès dans l’organisme, ils peuvent se retourner contre nous et agresser nos propres cellules. Ils sont alors à l’origine d’un vieillissement prématuré de nos cellules et impliqué dans le développement de maladies cardiovasculaire et certains cancers. Le rôle des antioxydants est simple : ils neutralisent l’attaque des radicaux libres contre nos cellules.

Le pouvoir antioxydant du lycopène est plus élevé si la tomate est cuite, transformée (en sauce ou en soupe par exemple) ou consommée avec une source de lipides.

Présent dans l’enveloppe cellulaire de la tomate, le lycopène est libéré sous l’action de la chaleur ou du broyage. Les parois de l’enveloppe se brisent et le lycopène libéré peut donc être assimilé plus rapidement et plus facilement par l’organisme.

De plus, le lycopène est liposoluble, c’est-à-dire qu’il est mieux assimilé par l’organisme si on lui ajoute de la matière grasse comme de l’huile. Pour les amateurs de tomate crue qui désirent tout de même avoir leur dose de lycopène, il faut choisir des tomates bien rouges et mûres et les accompagner d’un filet d’huile d’olive.

Cependant, contrairement au lycopène, une partie des vitamines et des minéraux de la tomate sont perdus lors de la cuisson. C’est notamment le cas de la vitamine C, particulièrement sensible à la chaleur et donc à la cuisson.

L’essentiel à retenir :  

  • Alternez entre la tomate crue et la tomate cuite dans votre assiette !
  • Variez les formes pour un apport optimal en vitamines et minéraux : tomates crues en salade, sous forme de jus, de potage, de sauce ou encore en boîte de conserve sous forme de tomates pelées ou mixées… Evitez toutefois de consommer trop de concentré de tomate (sel) et de ketchup (sel et sucre).

Mes recettes…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s